Audit


La performance et le degré de maîtrise des processus opérationnels (et de la gestion de la sécurité des informations) ne sont pas pas égal à la somme des perceptions des différentes parties prenantes. Une approche systématique, une méthode d'analyse rigoureuse, une capacité à poser un diagnostic transversal et à le challenger en regard des best practices du marché sont indispensables pour alimenter les processus décisionnels relatifs aux changements les plus critiques
 
  Quality Management System (ISO 9001)

Une entreprise dont des activités de production identiques -en ce compris la production administrative- exécutés par plusieurs équipes ne peut se satisfaire de définir des 'guidelines' de façon centrale et de les communiquer. L'adage 'ce qui ne se contrôle pas ne s'exécute pas' est trop souvent vérifié. En l'occurrence, les efforts consentis pour conceptualiser des processus plus performants risquent de ne pas se traduire sur le plan opérationnel ; le confort et la force des habitudes sont un puissant frein au changement...
 
Pour aboutir à l'amélioration recherchée, un système de qualité basé sur des audits (internes et/ou externes) offre une réponse parfaite pour détecter les non-conformités des processus. Le bonus d'un tel système, c'est qu'il offre une voie alternative (et neutre) à la ligne hiérarchique pour faire remonter des points d'attention ou des faiblesses opérationnelles parfois inconnues.
 

Avec 4 grandes organisations (500+ employés) certifiés par nos soins, Gate-16 dispose d'un réel savoir-faire pour vous accompagner depuis l'idée d'une certification jusqu'à son obtention, par un organisme d'audit externe.

   
 

 
  Information Security Management System (ISO 27001)

Gérer les risques liés aux informations requiert avant tout une méthode. Elle consistera à successivement: dresser l'inventaire des assets d'information, valoriser ces assets, identifier et valoriser les vulnérabilités, les menaces, la probabilité d'exploitation des vulnérabilités par les menaces. La multiplication des valeurs attribuées à ces différents facteurs permettra de hiérarchiser les risques et de fonder les décisions sur les mesures de sécurité à implémenter.  C'est très logique en théorie. En pratique, toute organisation est directement confrontée à des grands nombres d'informations valorisées par un grand nombre de personnes, chacune avec son degré d'appréhension des risques. In fine, ces perceptions à géométrie variable vont requérir un travail d'alignement pour aboutir à un résultat cohérent qui ne soit ni trop complexe, ni trop simpliste.
 
Dans cet exercice, Gate-16 offre d'emblée un outil et une guidance forte, permettant d'aller au plus court à l'essentiel: un portefeuille de mesures de sécurité consistant.